Plan arboricole du parc

Ce plan permet de situer les différentes espèces d'arbres dans le parc du Château. Pour chaque espèce vous pouvez cliquer dans la liste ci dessous et avoir un descriptif détaillé de l'arbre.
Vous pouvez également cliquez sur le plan pour l'agrandir.

Plan arboricole du parc

1 - Chataîgnier Commun

Le châtaignier commun au houppier dense et ample a été introduit en Europe par les romains.
 

chataignier communIl s'accommode d'un faible ensoleillement et d'un sol assez pauvre, mais a besoin d'humidité. Il supporte mal les hivers rudes et dépasse rarement les 800m d'altitude.
 

Comment le reconnaître ?
Le châtaignier commun se distingue des autres arbres par de longues feuilles lancéolées et brillantes. Son écorce est grise, lisse jusqu'à 25-30 ans, puis elle brunit et se gerce.
Par ailleurs, son tronc est important : de 9 à 12m de tour en moyenne. Quand le châtaignier vieillit, son tronc s'évide et se creuse.


Caractéristiques
Famille : cupulifère
Longévité : 500 à 1000 ans
Port : colonne large puis port étalé
Hauteur : 20 à 30m
Feuilles : alternes, simples, dentées, 20cm
Fleurs : mâles et femelles sur le même chaton, jaunâtres, en longs épis pendants, mai-juillet
Fruits : châtaignes contenues dans des bogues, septembre octobre.


Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts
Terrain : non calcaire, drainé, profond.

2 - Érable Plane

L'érable plane est un arbre de plaine très répandu dont le nom latin signifie "érable qui ressemble au platane".

erable planeSes feuilles sont en effet très proches de celles du platane, mais l'érable se distingue de son dernier par son écorce et ses fruits.
De croissance rapide, l'érable pousse naturellement dans toute l'Europe à de faibles altitudes (500 à 700 m).

Comment le reconnaître ?
L'érable plane est identifiable aux contours pointus de ses feuilles et à son écorce fissurée. Très décoratif, son feuillage arbore des coloris magnifiques, variant au gré des saisons : rouge vif en hiver, rose au moment de l'éclosion, puis vert en été et enfin jaune d'or en automne.

Caractéristiques
Famille : acéracée
Longévité : 150 à 500 ans
Port : colonne large
Hauteur : 18 à 30 m
Feuilles : opposées, simples, lobées, non dentées, 10 à 15cm
Fleurs : jaune-vert, avril-mai
Fruits : samares jaune-vert,
septembre-octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts de plaine
Habitat domestique : villes
Terrain : frais, humide, riche et profond.

3 - Tilleul à petites feuilles

Les masques des sarcophages du Fayoum (époque hellénique) étaient en tilleul, ce qui indique un caractère sacré de cet arbre dans les temps anciens.

tilleul a petites feuillesDepuis le XVIème siècle (notamment à l'instigation du ministre
Sully), on plante les tilleuls dans les jardins publics et en alignement de rue, car ils supportent la taille, et ce bien avant que n'arrive la mode desallées de platanes ou de marronniers.

Comment le reconnaître ?
Le tilleul à petites feuilles a un port en houppier large, arrondi et dense. Chez les sujets âgés, le houppier en partie haute se détache des branches basses abondantes et étendues. De loin, cette silhouette est caractéristique.

Caractéristiques
Famille : tiliacée
Longévité : 500 ans
Port : houppier large, arrondi et dense
Hauteur : 30 m
Feuilles : alternes, en forme de cœur, dentées, avec des touffes de poils aux nervures, 5 cm
Fleurs : en grappes pendantes de 4 à 12, très odorantes, juin
Fruits : petites boules de 3 mm, groupées par 2,3 ou 4

Où le trouver ?
Habitat naturel : bois humides
Habitat domestique : jardins, parcs
Terrain : sol calcaire, humide.

4 - Noyer commun

Cultivé depuis l'antiquité, le noyer commun peuple les vergers, les plaines et la moyenne montagne, mais rarement les forêts ou les massifs.

noyer communIl aime la lumière ; Il est sensible au froid, qui détruit sa floraison, et à la sécheresse.Lorsque ses fruits sont mûrs, leur enveloppe appelée "brou", s'ouvre et laisse échapper la noix.

Comment le reconnaître ?
Le noyer commun n'est pas un arbre d'envergure, mais ses feuilles sont très grandes (30 à 40 cm). Au printemps, elles affichent un rouge vif étonnant pendant quelques jours.
L'écorce du noyer commun, grise et lisse, se craquelle verticalement en vieillissant.

Caractéristiques
Famille : juglandacée
Longévité : 200 à 300 ans
Port : largement étalé
Hauteur : 20 à 30 m
Feuilles : alternes, composées, non dentées, 30 à 40 cm
Fleurs : chatons, mâles verts brunâtres, femelles vertes,
avril-mai.
Fruits : drupes ovoïdes (noix), vertes, septembre-octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : milieu clair et isolé
Habitat domestique : verger
Terrain : parcs, jardins, sol profond et bien draîné.

5 - Frène commun

Très répandu en Europe, le frêne commun a une silhouette haute et svelte. D'où son appellation latine signifiant "le plus haut".

Frène communSouvent associé aux charmes et aux chênes, le frêne apprécie l'humidité et la lumière. Il prospère au bord des cours d'eau et dans les forêts.
Peu exigeant en matière de climat, le frêne se trouve rarement au-delà de 1 000 m d'altitude et supporte les basses températures.

Comment le reconnaître ?
Le frêne commun est identifiable à ses bourgeons noirs et duvetés, et à son écorce gris vert qui se crevasse en vieillissant.
Il est l'un des derniers arbres à montrer ses feuilles au printemps (ses fleurs les précédents).

Caractéristiques
Famille : oléacée
Longévité : 100 à 300 ans
Port : colonne large
Hauteur : 20 à 40 m
Feuilles : opposées, composées, dentées, 30 cm
Fleurs : minuscules, en bouquets, rouges, mars-mai
Fruits : samares plates, en grappes, brun clair, août novembre

Où le trouver ?
Habitat naturel : bords des rivières, forêts
Habitat domestique : jardins des villes, bocage
Terrain : argileux, humide, riche.

6 - Mélèze d'Europe

Le mélèze d'Europe (ou commun) est un arbre robuste aux rameaux retombants. Sa silhouette élancée, son tronc mince et droit font de lui un bel arbre ornemental.

Mélèze d'EuropeDe croissance rapide, il peut vivre très longtemps. Familier des hautes montagnes d'Europe, il est très présent sur le versant sud des Alpes et dans les plaines. Il apprécie les endroits ensoleillés et supporte les grands froids.

Comment le reconnaître ?
L'écorce du mélèze, d'abord grise, roussit peu à peu et se crevasse en  cailles feuilletées à mesure qu'il vieillit.
Ses aiguilles caduques, molles et douces, sont groupées en rosettes sur les rameaux.
Le mélèze est le seul conifère d'Europe à perdre ses aiguilles : elles jaunissent en automne et tombent en hiver.

Caractéristiques
Famille : pinacée
Longévité : 600 à 800 ans
Port : cône étroit
Hauteur : 20 à 40 m
Aiguilles : groupées, caduques, 4 cm
Fleurs : chatons, mâles tombantes et jaunes, femelles montantes et rouges, avril-juin
Fruits : cônes dressés, automne

Où le trouver ?
Habitat naturel : montagnes
Terrain : frais et humides.

7 - Saule Marsault

Il apprécie les endroits lumineux et humides et s'accommode même des terrains marécageux.

Saule MarsaultIl pousse généralement dans les milieux humides voire marécageux. Il est aussi un colonisateur des friches humides.

Comment le reconnaître ?
Le saule marsault est facilement reconnaissable à ses longs et souples rameaux recouverts de feuilles ovales, larges au milieu. L'écorce du saule marsault est lisse gris argenté.

Caractéristiques
Famille : salicacée
Longévité : 50 ans
Hauteur : 12 m
Feuilles : coriaces, ovales, larges au milieu
Fleurs : mâles pubescents rouges, début avril
Fruits : capsules vertes, printemps

Où le trouver ?
Terrain : frais, humide, léger.

8 - Tremble

Il appartient à la famille de peupliers. Le tremble, Populus Tremula, est originaire d'Europe, d'Asie et d'Afrique du nord.

TrembleSon nom vient du fait que sa feuille "tremble" et s'agite au moindre coup de vent, comme, semble-t-il, le peuple. En effet, elle est soutenue par un long pétiole aplati qui leur permet d'osciller à la moindre brise.

Comment le reconnaître ?
Le tremble est caractérisé par un tronc droit, élancé, nu et recouvert d'une écorce gris vert qui se gerçure avec le temps.

Caractéristiques
Famille : salicacée
Longévité : 300 ans
Port : irrégulier et ramassé
Hauteur : 30 m
Feuilles : presque rondes, terminées en pointe, à bord ondulé, 9 à 15 cm.
Fleurs : mâles pourpres, fin d'hiver, femelles roses ou rouges.
Fruits : capsules à deux carpelles, qui s'ouvrent au mois de juin, pour libérer des graines pourvues de poils abondants.

Où le trouver ?
Habitat naturel : bois, clairières, forêts
Habitat domestique : bords de routes, jardins
Terrain : calcaire et humide.

9 - Peuplier Noir

Le Peuplier noir commun est originaire d'Europe.

Peuplier Noir Les peupliers apprécient les sols humides. Ses feuilles sont entières, disposées en spirales sur les branches
Très résistant, il supporte les grands froids et la sécheresse.
Il peut vivre très longtemps.

Comment le reconnaître ?
Le peuplier noir a un port large et un tronc droit. Les branches basses parallèles au tronc caractérisent le peuplier noir.

Caractéristiques
Famille : salicacée
Longévité : 400 ans
Port : large
Hauteur : 40 m
Feuilles : dentées, 9 cm
Fleurs : mâles pourpres, fin d'hiver, femelles petites roses ou rouges.
Fruits : capsules à deux carpelles, qui s'ouvrent au mois de juin, pour libérer des graines pourvues de poils abondants.

Où le trouver ?
Habitat naturel : bois, clairières, forêts
Habitat domestique : bords de routes, jardins
Terrain : calcaire et humide.

10 - Bouleau verruqueux

Le bouleau verruqueux est le bouleau européen le plus commun.

Bouleau verruqueuxIl doit son nom aux petites verrues qui couvrent ses rameaux. Très résistant au froid, il est caractéristique des régions du nord. Peu exigeant quant au climat et à la qualité du sol, il s'installe sur les terrains pauvres et broussailleux.

Comment le reconnaître ?
Le bouleau verruqueux est identifiable à son aspect frêle, à ses rameaux retombants et à son écorce blanche (fonçant à partir de sa 20ème année), qui se détache en lanières horizontales.
Ses bourgeons s'ouvrent très tôt au printemps et ses fleurs sont regroupées en chatons.

Caractéristiques
Famille : bétulacée
Longévité : 50 à 150 ans
Port : colonne large
Hauteur : 15 à 25 m
Feuilles : alternes, simples, non lobées, dentées, 3 à 6 cm
Fleurs : mâles jaunâtres, femelles verts, mars - avril
Fruits : chatons se désarticulant à maturité, juillet-septembre

Où le trouver ?
Habitat naturel : plaines, montagnes jusqu'à 1 600 m, tourbières
Habitat domestique : bords de routes, jardins
Terrain : tous les sols (souvent sablonneux).

11 - Aulne Noir

Présent dans toute l'Europe, L'aulne noir (ou glutineux) est un arbre svelte à l'étrange silhouette conique.

Aulne NoirSon tronc noir est droit jusqu'à la cime. Ses branches fines sont presque horizontales.
Arbre pionnier, il s'épanouit dans les zones humides (bords des rivières, mares) où il peut bénéficier d'un bon ensoleillement. Familier des plaines, on le trouve rarement à plus de 1200 m d'altitude.

Comment le reconnaître ?
Au printemps, on distingue aisément l'aulne noir des autres arbres par  des rameaux, bourgeons et feuilles qui se recouvrent d'une substance visqueuse (d'où son nom : glutinosa, glutineux). Quant à ses fruits, ils ressemblent à des cônes miniatures.

Caractéristiques :
Famille : bétulacée
Longévité : 60 à 80 ans
Port : cône large
Hauteur : 20 à 30 m
Feuilles : alternes, simples,
non lobées, dentées, vert
foncé ; 5 à 10 cm
Fleurs : chatons, mâles jaunâtres, femelles rouges, persistantes l'hiver, mars
Fruits : faux cônes, bruns, juillet

Où le trouver ?
Habitat naturel : bord des rivières
Terrain : humide, voire marécageux.

12 - Noisetier

Originaire d'Europe, le noisetier est un arbrisseau (taille : 4 m).

NoisetierLe nom "noisetier" est apparu au XVIe siècle. Le nom latin, Corylus avellana, évoque la région montagneuse d'Aveline, en Italie, où abonde le noisetier.

Comment le reconnaître ?
Le noisetier est reconnaissable à sa petite taille (4 m) et à son écorce brun-jaune qui se détache en fines lamelles.
Ses bourgeons s'ouvrent très tôt au printemps et ses fleurs sont regroupées en chatons.

Caractéristiques
Famille : corylacée
Port : "multigaule", c'est-à-dire composé de plusieurs troncs fins.
Hauteur : 4 m
Feuilles : alternes, ovales larges et au sommet en pointe, dentées, lobées
Fleurs : mâles en chatons jaunes et pendants, 6 à 7 cm, femelles peu voyantes
Fruits : akènes solitaires ou groupés, septembre-octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts et maquis méditerranéens
Habitat domestique : jardins,parcs.

13 - Sureau

Dans la mythologie grecque, ses baies sont une nourriture des dieux. Les celtes lui attribuaient le pouvoir de chasser les mauvais esprits et de protéger les maisons.

SureauLe sureau est originaire d'Europe. Son fruit, apprécié des oiseaux, est utilisé en liqueur ("gnole" en bourguignon), en sorbet, en confiture, mais doit être évité cru (légèrement toxique).
Danger : le fruit est à éviter car il produit une forte purge et des nausées.
On en fait aussi une teinture tandis que le bois servait à faire des instruments à vent et des sifflets.

Comment le reconnaître ?
Le sureau est identifiable par son écorce qui dégage une odeur désagréable.
Ses rameaux ont la particularité d'être creux.

Caractéristiques
Famille : caprifoliacée
Longévité : 200 à 400 ans
Hauteur : arbrisseau (troncs ramifiés à la base) ou petit arbre de 3 à 7 m
Feuilles : opposées, ovales, dentées de 5-10 cm
Fleurs : petites, regroupées en ombelles larges de 15 cm, mai juin
Fruits : d'apparence de baies

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts de feuillus
Habitat domestique : jardins, parcs.

14 - Hêtre commun

Le hêtre commun (ou fayard) est l'un des arbres les plus courants des forêts européennes et, en France, le feuillu le plus répandu après le chêne.
Il aime les climats humides et supporte mal la chaleur.

Hêtre communDans une futaie, son houppier se développe peu et son tronc s'allonge. Mais, s'il est isolé, sa couronne est globuleuse et son tronc court. Son emprise au sol est importante (jusqu'à 15 m de diamètre)

Comment le reconnaître ?
Le hêtre commun est un bel arbre au feuillage vert tendre qui devient ocre et bronze à l'automne. Ses feuilles bordées de cils soyeux, de texture souple à leur apparition, deviennent rigides dès le début de l'été. Son écorce fine, grise et striée horizontalement, reste toujours lisse.

Caractéristiques
Famille : cupulifère
Longévité : 150 à 300 ans
Port : largement étalé
Hauteur : 30 à 40 m
Feuilles : alternes, simples, non dentées, 8 à 10 cm
Fleurs : mâles en chatons jaunes, femelles jumelées vertes,
avril-mai
Fruits : faînes, septembre octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts de plaine et de montagne
Terrain : bien drainé, frais,léger.

15 - Cincle plongeur

PAS ENCORE RENSEIGNÉ.

16 - Érable champêtre

Le mot érable vient du vieux latin "acerabulus", où "acer" qui signifie pointu dur.

Érable champêtreIl pousse assez fréquemment à la campagne et est souvent malade. L'érable champêtre est le plus petit des érables européens.

Comment le reconnaître ?
Cet érable a, comme tous les érables européens, une cime large (excepté l'érable plane qui a une cime ovoïde). En automne, avant de tomber, ses feuilles passent par toutes les nuances allant du jaune au rouge. Ses fruits sont secs, ailés (samares), collés par deux (disamares, communément appelées 'hélicoptères')

Caractéristiques
Famille : acéracée
Longévité : 150 à 500 ans
Port : colonne large
Hauteur : 18 à 30 m
Feuilles : opposées, simples, lobées, non dentées, 10 à 15 cm
Fleurs : jaune-vert, avril-mai
Fruits : samares jaune-vert,
septembre-octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts de plaine
Habitat domestique : villes
Terrain : frais, humide, riche et profond.

17 - Aubépine monogyne

Le mot "aubépine" vient du latin alba spina signifiant épine blanche, en raison de sa fleur blanche et des épines à la base.

Aubépine monogyneL'aubépine est menacée de disparition en Europe – continent dont elle est originaire - du fait d'une maladie appelée feu bactérien qui jaunit les feuilles.
Une des plus vieilles aubépines de France est estimée millénaire. Elle se situe dans la Mayenne et a une hauteur de 9 m.

Comment le reconnaître ?
Son tronc ramifié est recouvert d'une écorce fissurée en plaques, gris pâle.
Ses rameaux sont épineux et ses fleurs blanches en petits bouquets.

Caractéristiques
Famille : rosacée
Longévité : jusqu'à 1000 ans
Port : large
Hauteur : 6 m
Feuilles : petites, alternes, lobées, dentées
Fleurs : blanches, en bouquets, du type de la rose, mai juin
Fruits : pois rouges contenant deux à trois graines

Où le trouver ?
Habitat naturel : terrains abandonnés, lisières
Habitat domestique : jardins, parcs
Terrain : abandonné, calcaire.

18 - Platane commun

Le mot "platane" vient du grec platos, large, étalé. Existant seulement à l'état domestique, on le trouve abondamment en bordure de route (mais pas en forêt).

Platane communLe platane commun, introduit en France au XVIIème siècle, est un arbre hybride issu de croisements entre le platane d'orient et le platane d'occident.

Comment le reconnaître ?
Le tronc du platane commun est tacheté et ses feuilles à cinq lobes ressemblent à celles de l'érable d'où l'appellation de "platane à feuille d'érable".
Son écorce s'enlève (se desquame) par plaques.
L'originalité du platane commun tient en l'absence de bourgeons sur ses rameaux.
Ils sont en fait cachés dans la base renflée des pétioles.

Caractéristiques
Famille : platanacée
Longévité : plus de 1000 ans
Port : colonne large
Hauteur : 25 à 35 m
Feuilles : alternes, simples, lobées, dentées, 20 cm
Fleurs : minuscules, mâles jaunes, femelles rougeâtres, mars mai
Fruits : akènes assemblés en boules, septembre-octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : basses vallées des grands fleuves
Habitat domestique : bords des routes, jardins, villes
Terrain : argileux, frais, humide, léger.

19 - Robinier

Robinier" vient de son "inventeur", Jean Robin, botaniste de Henri IV qui le planta à Paris, place Dauphine, en 1600, et le transplanta au jardin des Plantes en 1632.

RobinierLe Robinier émet des stolons grâce auxquels la plante se propage. Aussi l'utilise-t-on souvent pour fixer les terrains menacés d'affaissement (digues, terre-pleins) et pour reboiser les sols stériles. Il colonise naturellement remblais, talus et terrains vagues.

Comment le reconnaître ?
Le robinier a un tronc droit et souvent fourchu, avec des branches lisses et des rameaux anguleux, épineux et pelucheux. Son écorce est d'abord grise puis devient grise foncé voire brune avec l'âge. Elle se crevasse en diagonales sinueuses.

Caractéristiques
Famille : légumineuse
Longévité : 300 ans
Port : cime globulaire
Hauteur : 25 m
Feuilles : alternes, ovales, molles, verdâtres au-dessous, 25 cm
Fleurs : blanches en longues grappes pendantes, très odorantes, mai-juin
Fruits : gousses de 8 à 12 cm, été

Où le trouver ?
Habitat naturel : talus et terrains vagues
Habitat domestique : jardins, parcs, villes
Terrain : sols pauvres qu'il enrichit en azote.

20 - Érable Sycomore

Le mot érable vient du vieux latin "acerabulus", où "acer" qui signifie pointu, dur. L'érable sycomore est aussi appelé "érable faux platane"

Érable SycomoreL'érable sycomore est beaucoup plus exigeant en fertilité et en lumière que son cousin l'érable plane. Il a une croissance rapide : il se répand tout seul, au gré des vents, qui emportent les graines.

Comment le reconnaître ?
L'érable sycomore a la particularité de produire sur les jeunes pousses, des feuilles de formes différentes de celles des feuilles adultes (cette caractéristique est dite "hétérophylle").
En automne, avant de tomber, ses feuilles passent par toutes les nuances allant du jaune au rouge. Ses fruits sont secs, ailés (samares), collés par deux ("hélicoptères").

Caractéristiques
Famille : acéracée
Longévité : 150 à 500 ans
Port : colonne large
Hauteur : 18 à 30 m
Feuilles : opposées, simples, lobées, non dentées, 10 à 15 cm
Fleurs : jaune-vert, avril-mai
Fruits : samares jaune-vert,
septembre-octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts de plaine
Habitat domestique : villes, parcs, plantations commerciales
Terrain : frais, humide, riche et profond.

21 - Saule blanc

Le saule blanc est ainsi appelé du fait de la couleur du dessous de ses feuilles. Cet arbre aime les endroits lumineux et humides. Il s'accommode même des terrains marécageux.

Saule blancSon écorce contient un glucoside nommé salicine, qui a des propriétés analgésiques, fébrifuges et anti-rhumatismales : additionné d'alcool, ce principe se dilue en alcool salicylique, qui est oxydé pour produire l'acide salicylique, lequel entre dans la préparation de l'aspirine.
Les feuilles et bourgeons contiennent un principe sédatif.

Comment le reconnaître ?
Le saule blanc est facilement reconnaissable à ses longs et souples rameaux, recouverts de fines feuilles allongées, blanches en dessous. L'écorce du saule, d'abord grise, roussit peu à peu, se crevasse et noircit à mesure qu'il vieillit.

Caractéristiques
Famille : salicacée
Longévité : 120 ans
Port : irrégulier et à houppier un peu dense
Hauteur : 25 m
Feuilles : dentées, étroites elliptiques, blanches en dessous,
10 cm
Fleurs : fin avril
Fruits : capsules vertes, printemps

Où le trouver ?
Habitat naturel : lieux humides et lumineux
Terrain : frais, humide, léger.

22 - Chêne pédonculé

Couvrant 40% de notre forêt, le chêne est l'arbre le plus répandu en France.

Chêne pédonculéPuissant et majestueux, le chêne pédonculé possède un houppier irrégulier qui laisse filtrer la lumière. On le trouve dans les plaines et les vallées, rarement au-delà de 500 m d'altitude. Il a besoin de lumière et s'épanouit dans les régions tempérées.

Comment le reconnaître ?
Le chêne pédonculé se reconnaît à ses fruits, ou " glands ", portés par un long pédoncule.
Ses feuilles, au pétiole court, sont lobées. Elles sont souvent couvertes de boules, appelées" galles ", que le chêne produit pour se protéger des insectes.
Son écorce est noirâtre, creusée de sillons.

Caractéristiques
Famille : cupulifère
Longévité : 400 à 1000 ans
Port : largement étalé
Hauteur : 25 à 40 m
Feuilles : alternes, simples, lobées, non dentées, verdâtres en dessous, 6 à 12 cm
Fleurs : mâles en chatons verdâtres, femelles dans une cupule, mai
Fruits : glands, septembreoctobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêt
Terrain : compact, humide, riche.

23 - Merisier

Cerisier aux branches ascendantes et au houppier pyramidal, le merisier se développe dans les forêts mixtes.

MerisierEspèce essentiellement forestière, il est peu fréquent dans les jardins et les parcs, contrairement à ses cousins, les cerisiers à fleurs.
Arbre des climats tempérés, le merisier ne se rencontre pas au-delà de 1 300 m d'altitude. Il a besoin de lumière et d'ensoleillement.

Comment le reconnaître ?
L'écorce brun-rouge du merisier, d'abord lisse et brillante, se détache progressivement en lanières horizontales et se crevasse, sur les très vieux arbres. Ses fruits ont la forme de petites cerises. Ses fleurs, portées par un long pédoncule, sont parfumées. Ses feuilles ont, à leur base, deux petites glandes rouges.

Caractéristiques
Famille : rosacée
Longévité : 50 à 120 ans
Port : colonne large
Hauteur : 15 à 25 m
Feuilles : alternes, simples, non lobées, dentées, 15 cm
Fleurs : blanches, avril-mai
Fruits : drupes globuleuses, rouges, noires ou blanches, juin-juillet

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts mixtes
Habitat domestique : jardins, parcs
Terrain : bien drainé, frais, lourd.

24 - Orme champêtre

L'orme champêtre, à la cime irrégulière et clairsemée, est le plus grand de tous les ormes, mesurant jusqu'à 40m.

Orme champêtreFréquent dans les villages et le long des cours d'eau, il borde également les quais et les avenues des villes. Familier des forêts de plaine, on le trouve rarement au-delà de 500 m d'altitude. Jeune, il s'accommode de l'ombre, mais a besoin de plus de lumière en vieillissant.

Comment le reconnaître ?
Les feuilles de l'orme champêtre rappellent celles du noisetier.
Elles sont lisses dessus, râpeuses dessous et irrégulières à la base.
Son écorce, creusée de sillons verticaux, devient gris foncé avec l'âge.

Caractéristiques
Famille : ulmacée
Longévité : 400 à 500 ans
Port : colonne large
Hauteur : 20 à 30 m
Feuilles : alternes, simples, non lobées, dentées, 10 à 15 cm
Fleurs : minuscules, en bouquets, fuchsia, mars-mai
Fruits : samares, vert clair, avril juin

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts de plaine
Habitat domestique : jardins, parcs, villes
Terrain : argileux, frais, humide, léger, profond.

25 - Ailante

Ailante est un mot malais, signifiant "arbre qui monte au ciel". C'est effectivement un très grand arbre, ce que reconnaît son nom "altissima".

AilanteL'ailante est originaire d'Asie orientale. Un plant fut expédié de Pékin en France, par le Père jésuite Pierre d'Incarville, vers 1750.
Arbre peu exigeant, les graines de l'ailante, dispersées par le vent, prennent racine comme une mauvaise herbe et colonisent les friches urbaines et les terre-pleins de voies rapides.

Comment le reconnaître ?
Son houppier en boule son tronc droit et sa hauteur lui donnent une silhouette élancée.
Son écorce, peu fissurée est de couleur grise. Ses feuilles sont très grandes et ses fleurs mâles mal odorantes.

Caractéristiques
Famille : simarubacée
Longévité : 120 ans
Port : houppier en boule
Hauteur : 20 à 30 m
Feuilles : grandes, 30 à 90 cm, non dentées, vert foncé au-dessus
Fleurs : mâles et femelles font arbres à part, mal odorantes, jaune verdâtre
Fruits : samares roses en grappes, septembre

Où le trouver ?
Habitat naturel : friche urbaine
Habitat domestique : jardins, parcs
Terrain : indifférent.

26 - If commun

Le port large de l'if commun le distingue de la plupart des conifères, généralement coniques. Son feuillage vert profond et sa cime étalée, dense et ramifiée, en font un arbre élégant.

If communDe croissance rapide, il peut vivre très longtemps. Familier des hautes montagnes d'Europe, il est très présent sur le versant sud des Alpes et dans les plaines. Il apprécie les endroits ensoleillés et supporte les grands froids.
Présent dans toute l'Europe, il se trouve généralement dans les forêts mixtes, n'excédant pas 1 000 m d'altitude. Très résistant, il supporte les grands froids et la sécheresse.
Longtemps détruit en raison de sa toxicité pour le bétail, il fait aujourd'hui l'objet d'une protection croissante.

Comment le reconnaître ?
L'if commun est identifiable à ses baies rouges et charnues d'où son nom latin, Taxus baccata, " if à baies ". Ses aiguilles inodores sont vert foncé, souples et larges, disposées en arêtes de poisson. Son écorce brun-rouge s'enlève par plaques.

Caractéristiques
Famille : tuscacée
Longévité : 500 à 1500 ans
Port : cône large
Hauteur : 10 à 15 m
Aiguilles : isolées, persistantes,
10 à 30 mm
Fleurs : mâles jaunes et solitaires, femelle en chatons, mars juin
Fruits : baies rouges, septembre octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts mixtes
Habitat domestique : jardins
Terrain : tout terrain.

27 - Marronnier d'Inde

Le marronnier d'Inde (marronnier commun) est l'espèce de marronnier la plus répandue en France.

Marronnier d'IndeArbre citadin, il résiste à la pollution et tolère bien la présence du goudron. Il se satisfait d'un ensoleillement modéré et ne se plaît guère à plus de 1000 m d'altitude. Cet arbre ornemental est abondamment planté le long des boulevards parisiens.

Comment le reconnaître ?
Les folioles de ses feuilles sont disposées en étoile. Ses bourgeons luisants sont particulièrement collants à la fin de l'hiver et son écorce se craquelle lorsqu'il vieillit. Le marronnier d'Inde est l'un des premiers feuillus, dont les feuilles vert clair, apparaissent au printemps.

Caractéristiques
Famille : hippocastanacée
Longévité : 200 à 300 ans
Port : colonne large
Hauteur : 20 à 30 m
Feuilles : opposées, composées de 5 à 7 folioles, 25 cm
Fleurs : en grappes, blanches ou roses, odorantes, avril-juin
Fruits : marrons dans des bogues, septembre-octobre

Où le trouver ?
Habitat naturel : forêts mixtes
Habitat domestique : villes
Terrain : fertile et frais.

28 - Cornouiller mâle

Le mot "cornouiller" vient du latin cornus, car son bois est dur comme de la corne.

Cornouiller mâleLe cornouiller mâle est une espèce européenne, de Méditerranée orientale. Il existe de superbes espèces américaines et asiatiques, utilisées pour décorer les jardins.
Les baies du cornouiller mâle (cornouilles) fermentent (vin de cornouille), se distillent ou se confisent.

Comment le reconnaître ?
Le cornouiller se caractérise par des feuilles opposées, ovales, de 5-8 cm, à nervures latérales arquées (visibles au dos).
Son fruit est une drupe, comestible.

Caractéristiques
Famille : cornacée
Hauteur : 10 à 15 m
Feuilles : opposées, ovales, de
5-8 cm,
Fleurs : jaunes en ombelles, février
Fruits : drupes rouges de 2 cm, seul ou par deux

Où le trouver ?
Habitat naturel : lisière
Habitat domestique : jardins, parcs
Terrain : sols calcaires, plutôt secs.

29 - Ruisseau

Véritable joyau du Vallon, c'est lui qui donne tout son attrait aux espaces verts.


 Il prend naissance au fond de Toul et c'est grâce à lui que l'on doit la prospérité de Champigneulles. Ses sources alimentent la brasserie, son cours constitue les E.N.S., les étangs et la Z.N.I.E.F.F. et, enfin, il apporte tout son charme au parc du Château où il a été divisé en 3 branches pour alimenter les piscicultures, cascade et plans d'eau avant de passer par ce qui, autrefois, était le moulin banal. Il est aujourd'hui le Moulin des Générations (maison intergénération).


Son cour, sa ripisylve et sa forme sont préservés et on y laisse se développer toute la végétation spontanée, en veillant à lutter contre les plantes invasives, telle que la renouée du Japon.